Fruits Oubliés
 
 
Mars
La crise sanitaire et le confinement qu’elle nous impose, pourrait être une opportunité pour vivre le temps autrement. En tout cas, c’est un espoir pour nombre d’entre nous d’imaginer une mutation véritable vers la relocalisation de l'économie, vers des sociétés humaines dont la valeur centrale ne sera pas l'économie, vers des cultures en harmonie avec la nature et les animaux.
Tout le monde le sait, mais la crise vient le souligner de manière aigüe et rendre tangible cette nécessité. Nécessité dont on parle aujourd’hui beaucoup, mais qui n’est pas forcément mise en œuvre dans la pratique.
L’association Fruits Oubliés Réseau qui œuvre pour une biodiversité fruitière et  alimentaire, réconciliant l’homme et le territoire, sera de la partie à son niveau. Et en cette période si particulière, elle vous recommande de prendre soin de vous… et des autres. Les progrès du numérique nous facilitent des attitudes bienveillantes et collaboratives, usons-en sans modération avec les livres, les formations « à la maison » et le temps qui nous permettra d’avoir un regard nouveau sur l’avenir qui nous attend.
 
 
C'est de saison
 
 
Les coings et les cerises se préparent, les kiwis se dégustent.
 
Dans les campagnes et les villes, le printemps bat son plein, comme s'il n'avait eu vent des préoccupations des hommes. Le mois de mars est la saison des amours du végétal par excellence. Les rameaux bourgeonnants se couvrent de fleurs : amélanchiers, cerisiers, merisiers, cognassiers, pruneliers, citronniers, orangers, groseilliers, noisetiers, au loin les cocotiers et bientôt les acacias. Portés par le vent ou par de laborieux insectes, les grains de pollen de nos fruitiers s’amourachent alors de pistils voisins. Avec l’équinoxe de printemps commence aussi la récolte de la sève de bouleau ; L'heure est à la dégustation de kiwis, citrons, mandarines, pamplemousses, poires... Et pour ceux qui ont le cœur à l’ouvrage, il est encore tant de s’affairer à quelques travaux de taille. Vos pommiers et poiriers méritent votre attention s’ils ne sont pas encore en fleurs. Quand aux pêchers ou aux pruniers, la période de la floraison sera parfaite pour déceler les bourgeons à bois. Si vos figuiers prennent trop leurs aises, une petit taille ne sera pas de refus et donnera une fructification plus intense. C’est aussi le moment de planter figuiers et oliviers pour une meilleure reprise.
 
 
La revue 
 
 
Pommiers, mûriers noirs, néfliers, grenadiers, jujubiers, passiflores... cépages interdits, le végétal fruitier n'aura plus de secrets pour vous. Retrouvez les anciennes revues sur notre boutique en ligne !
 
 
 
 
Nous pouvons continuer à prendre vos commandes mais, en raison des mesures prises pour lutter contre le COVID-19 auprès des services postaux, le délai de gestion des envois sera plus souple et se fera selon nos possibilités de déplacement et d'accès à la poste. Si vous souhaitez nous soutenir, libre à vous de commander et de faire vœux de patience !
 
 
 
Cépages interdits
 
Vitis prohibita : distinction
 
L’incroyable histoire des vins interdits et des cépages résistants continue son tour du monde avec un nouveau trophée ! Stephan Balay, le réalisateur de ce documentaire, a reçu le prix de la meilleure production long-métrage à l'occasion de la 34e édition du festival FICOCC (Five Continents International Film Festival) - Venezuela - de décembre 2019.
 
Nous y étions
 
 
Hors les murs Primevère 2020
 
Dans le cadre du partenariat de l'association FOR avec le salon Primevère 2020, nous étions présents à la diffusion du documentaire "Vitis prohibita" en spéciale "hors les murs" selon l'expression consacrée à St-Foy-lès-Lyon. David Flayol, originaire de la vallée française (Lozère) a bien voulu nous représenter. Il était accompagné d'un vigneron Thierry Arcier, producteur de vins naturels à Saint-Pargoire dans l'Hérault, travaillant sur le cépage résistant blanc Villard que ce dernier a fait déguster aux quelques 80 spectateurs présents pour leur plus grand bonheur.
Lucie, Michèle et les organisateurs Primevère de cette représentation ont remercié les participants de cette animation, qui bénéficiait également de la présentation de Stéphane Balay, réalisateur du film.
 
 
De chez vous
 
 
Avis aux curieux ! Une sélection de rendez-vous virtuels pour ne pas perdre le fil dans ce temps confiné. Profitons de ce moment pour découvrir ou consolider nos bagages de connaissances en botanique et en agroécologie avec :
 
 
Bon plan confinement : « la bota chez soi »
Internet permet à la culture de continuer et nous vous invitons à participer à cet excellent programme de botanique. Mais n’oubliez pas, que les arts de l’émotion se partagent et courrez vite dès que les conditions seront réunies herboriser dans les champs ! Tela Botanica ré-ouvre le MOOC Botanique sur la plateforme Tela Formation pour fleurir vos journées confinées ! Cette rediffusion exceptionnelle et "solidaire" du MOOC Botanique avec de nombreuses et diverses ressources (vidéos, documents, jeux, etc.) est à suivre pendant 6 semaines.
Pour s'inscrire dès maintenant (début du Mooc le 26 mars)
Cette diffusion est réalisée par l’association Tela Botanica grâce à cet appel au don. Elle fait partie de la campagne #BotaChezMoi lancée par Tela Botanica.
 
 
Les rendez-vous de l'agroécologie
Ce printemps, du 23 mars au 6 avril, Ver de terre production organise un cycle de visioconférences. Une inscription est nécessaire pour pouvoir échanger et poser vos questions aux conférenciers (le lien de la conférence vous sera envoyé par mail 30 min avant la conférence). Les conférences seront aussi diffusées en direct sur la chaîne Youtube de Ver de Terre Production.

Agroforesterie et grandes cultures
Agroof scop est une Société Coopérative Participative spécialisée dans l‘étude et le développement des systèmes agroforestiers en France. Leur chaîne regroupe un large corpus de conférences, vidéos riches d'enseignements : témoignages, paroles d'agriculteurs, conseil de plantation et de taille...

Un hommage aux arbres remarquables
Le tome 5 des «Arbres remarquables du Gard», véritable hommage aux géants du temps, est consultable en ligne ! 12 années d'inventaire, plus de 17 000 arbres isolés passés en revue, 7000 km parcourus à pieds dans tous les coins reculés du Gard. Son auteur, le botaniste Yves Maccagno, fait partie de ceux qui croient à l'utopie concrète de la gratuité. C’est pourquoi, dès maintenant, vous pouvez télécharger son ouvrage sur le site des Tétards arboricoles.
 
Radiographies du coronavirus
Un podcast aux orties s'il vous plait. Nous vivons au milieu des plantes. Beaucoup sont comestibles. Mais nous n'en mangeons que quelques-unes. Il suffirait pourtant de se baisser...
 
Ce que les plantes ont à nous dire
 
François Couplan écrivait il y a quelques années "La nature nous sauvera". L'homme au chapeau bien vissé sur sa tête, était l'invité d'une télé nationale pour présenter son dernier livre sorti ce 11 mars : "Ce que les plantes ont a nous dire"; il nous invitait en ce temps de confinement, à défaut de ne pouvoir rencontrer les hommes, de découvrir les plantes. L'ethnobotaniste y décrit sa relation aux plantes et nous fait découvrir une autre relation au monde.
 
Association Fruits Oubliés Réseau
75 rue de la place | 30460 LASALLE | FR
contact@fruitsoublies.org
Facebook
Instagram
 
 
©Fruits Oubliés Réseau 2020 / Photographies, illlustrations ©Stephan Balay, Joana Bénichou, Man.
Remerciements spéciaux à ©Man pour l'autorisation spéciale du partage de son dessin : ) 
 
Cet e-mail a été envoyé à michelle.vilarelle@free.fr
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur Fruits Oubliés.
 
 
 
©2020 Fruits Oubliés Réseau